Phytocorsa Association
Accueil - Qui sommes-nous
Boutique
Blog
Publications
La détox - Phytocorsa une stratégie globale
Les actions Phytocorsa
Enseignement Vajra Menla et la lignée Rigdzin
La charte Umani
Album photos
Nous contacter
L'association PHYTOCORSA fait partie de l'organisation REFORMED, Regroupement Européen pour la FOrmation et la Reconnaissance des MEDecines non conventionnelles
PHYTOCORSA Association
Président fondateur Christophe Girardin ANDREANI
I PETRI BIANCHI
20144 SAINTE LUCIE DE PORTO VECCHIO
06 79 70 38 27
Libérez votre énergie
DETOXICATION
Une stratégie globale et holistique détoxication reposant sur l'alimentation raisonnée et l'usage naturel des plantes
Copyright Christophe Girardin Andreani
Chimé Rigdzin
AVERTISSEMENT
L'alimentation et l'intoxication ont déjà été traitées par mes soins dans un ouvrage, « Phytothérapie, la santé par les plantes », publié en janvier 2013 aux Editions Chiron. La détoxication est longuement traitée dans un ouvrage « Détoxication, écotoxicologie et maladies environnementales » à paraître prochainement aux Editions Chiron.

Cette courte brochure et ces deux ouvrages ne remplacent en aucun cas la consultation chez un professionnel de santé qualifié qui seul pourra prescrire, adapter ou modifier un traitement médical, avec comme le précise la législation « l'accord éclairé de son patient ».
TRES IMPORTANT, ORIGINALITE DE LA METHODE PHYTOACTIVE

La pollution est opmniprésente et nul ne peut prétendre y échapper
Notre espace de vie et notre alimentation sont imprégnés par des milliers de substances toxiques de natures physicochimiques diverses, et plusieurs prélèvements réalisés de façon aléatoire sur des sujets volontaires ont démontré la présence systématique dans les organismes humains de plusieurs dizaines de molécules étrangères dont certaines hautement toxiques et cancérogènes (dioxine, PCB, HAP, pesticides…).

De nombreuses pathologies comme le cancer, les troubles du comportement (autisme, hyperactivité, schizophrénie), les maladies auto-immunes, les troubles métaboliques (diabète), les maladies cardiovasculaires sont des maladies environnementales, c'est-à-dire qu'elles sont provoquées et/ou aggravées par l'exposition aux substances toxiques qui imprègnent nos milieux de vie.

Dans le domaine infini de la toxicologie et de ces pathologies dites environnementales, c'est-à-dire des maladies liées à la pollution des milieux envisagée sous toutes ses formes, la prévention active prend tout son sens.

Métaux lourds et syndrome digestif

L'intoxication par les métaux lourds et les substances toxiques présentes dans notre alimentation provoquent d'une part la libération de peptides neurotoxiques, d'autre part une irritation chronique des intestins sur laquelle se grefferont diverses parasitoses et infections, comme colibacillose et candidose.

Les métaux lourds, en détruisant les structures protectrices et réparatrices de la muqueuse intestinale, sont directement responsables de la perméabilité de celle-ci avec pour conséquences, maladies auto-immunes, troubles allergiques, troubles du comportement.

Les cures de détoxication classiques par chélation ne sont pas anodines, elles reposent sur l'utilisation de molécules allopathiques, EDTA, DMPS, DMSA, et il ne me semble pas judicieux de traiter une intoxication chimique par un traitement chimique. En effet, il n'existe pas de molécule chimique qui ne soit peu ou prou toxique pour un organisme vivant, ne serait-ce que de par sa nature synthétique.

Je propose donc à la place d'une chélation allopathique classique une approche nutritionnelle douce basée sur l'emploi d'actifs exclusivement végétaux, à l'action renforcée par un silicium organique de haute biodisponibilité.

La méthode de détoxication que nous vous proposons est originale pour plusieurs raisons :

- tout d'abord l'évaluation du statut toxicologique du sujet est réalisée très précisément avec des outils d'investigation biologique de très haut niveau, mis au point par le Docteur Robert Nataf de Paris (Laboratoire Philippe Auguste), il s'agit du dosage des porphyrines urinaires et des peptides urinaires,

- la détoxication repose sur une stratégie globale assurant la détoxication proprement dite mais aussi la protection de toutes les structures biologiques, par l'apport massif d'antioxydants et d'actifs végétaux spécifiques,

- la détoxication associe alimentation raisonnée (régime alimentaire hypotoxique) et supplémentation par des « super aliments » concentrés,

- la détoxication n'utilise que des actifs naturels essentiellement végétaux, à l'exclusion de toute molécule de synthèse,

- la détoxication est progressive et contrôlée afin d'éviter tout risque de réactivation des toxiques, ce qui est trop souvent le cas pour les métaux lourds traités par chélation chimique,

- la détoxication phyto-active Phytocorsa n'est pas un traitement médicamenteux mais un régime alimentaire riche en actifs végétaux.

Sur le plan clinique, je pense que nous pouvons envisager trois cas de figure possibles :

- tout d'abord les cas les plus graves concernant les troubles du comportement, autisme, schizophrénie, THADA ou TDAH, certains états dépressifs, les maladies auto-immunes et elles sont de plus nombreuses en terme de prévalence (nombre de cas cliniques dans une population donnée à un instant donné) et en règle générale toutes les maladies pouvant toucher l'Humanité souffrante,

- ensuite des états de santé qui sans être franchement pathologiques présentent des symptômes souvent discrets, polymorphes, mal définis, de faible intensité mais qui perturbent le confort quotidien,

- enfin les sujets en bonne santé, sans aucun symptôme précis mais qui portent déjà en eux des traces de substances toxiques, à dose trop faible pour se manifester cliniquement mais qui peu à peu, en s'accumulant progressivement, vont commencer à décaler les constantes biologiques vers le déséquilibre, vers la fragilisation du terrain.

Sans vouloir me faire l'émule du Docteur Knock, « tout bien portant est un malade qui s'ignore », je reste persuadé que même si nous n'avons que peu ou pas de symptômes évoquant une possible intoxication, nous portons en nous des toxiques divers qui s'accumulent et qui un jour provoqueront une lésion organique.
LA TOXICITE ALIMENTAIRE, ALIMENTATION POISON, LES POINTS NOIRS DE NOTRE MODE DE VIE

Toxicité, carences, déséquilibres, oxydation, inflammation, acidose
Tous ces mécanismes s'imbriquent les uns les autres, se génèrent et s'amplifient mutuellement :

- toxicité directe par présence de substances toxiques,

- toxicité indirecte par mauvais métabolisme,

- carences par manque d'apports et déséquilibre de ceux-ci,

- carences parce que l'alimentation toxique lèse la muqueuse intestinale qui ne joue plus son rôle de filtre sélectif,

- déséquilibres dans les rations glucides, lipides, protides et dans les rapports des acides gras omega 3, 6, 9,

- oxydation par manque d'antioxydants,

- oxydation par saturation, par les substances toxiques, des dispositifs de protection,

- oxydation par excès d'oxydants,

- inflammation par réponse des tissus aux agressions permanentes des substances toxiques,

- acidose chronique par dysfonctionnement des systèmes tampons, apport excessif de substances acidifiantes (viandes et protéines animales en général, y compris les poissons et crustacés), insuffisance des apports en substances alcalinisantes (fruits et légumes).
REMARQUES
1/ Il existe de nombreux autres toxiques dans notre alimentation, PESTICIDES, ENGRAIS, NUTRITION ANIMALE, OGM, PRODUITS D'ENTRETIEN, MOLECULES DERIVEES DES PLASTIQUES ET COLLES, PEINTURES, FORMALDEHYDE, PHLTALATES, BISPHENOL A, PERTURBATEURS ENDOCRINIENS… La place manque ici pour tous les citer.

2/ La législation n'offre qu'une sécurité illusoire. Ainsi, les LMR ou Limites Maximales Résiduelles (de pesticides) sont en principe au départ fixées en fonction des seuils de toxicité, taux qui restent toujours plus ou moins abstraits, plus ou moins sérieux tant il est vrai qu'on connaît insuffisamment les mécanismes de toxicité des pesticides, leurs synergies possibles et leurs effets à long terme, même à dose infinitésimale.

Cependant, pour des raisons commerciales, ces seuils sont régulièrement relevés pour éviter que des produits non conformes mais contenant des taux excessifs de pesticides soient refusés à l'importation. La loi du commerce et du profit passe avant tout.
L'association PHYTOCORSA fait partie de l'organisation REFORMED, Regroupement Européen pour la FOrmation et la Reconnaissance des MEDecines non conventionnelles
PHYTOCORSA Association
Président fondateur Christophe Girardin ANDREANI
I PETRI BIANCHI
20144 SAINTE LUCIE DE PORTO VECCHIO
06 79 70 38 27
Libérez votre énergie